le francais au Sacre Coeur

le francais au Sacre Coeur

Au present

 

      Le magazine de ceux qui apprennent le français !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lexique :

 

1. Excentrique (ici) : étrange, original Déplier (ici) : ouvrir Un transat : une chaise longue Faire une cure de (ici) : beaucoup consommer ou pratiquer pour le plaisir Burlesque (ici) : genre d'un comique extravagant

2. L’exode rural : le déplacement massif de la population des campagnes vers les villes Tourner en dérision : se moquer de Une complainte (ici) : une chanson avec un thème tragique Une gaufre : un type de pâtisserie

3. Un embourgeoisement : le fait de prendre le mode de vie des bourgeois L’après-guerre : la période après la Seconde Guerre mondiale Un long métrage : un film de plus d’une heure Conquérir (ici) : séduire, plaire à Un bruitage (ici) : un son au cinéma Une mimique : une expression_ du visage, un geste qui exprime une pensée Subtil : intelligent, fin Endosser (ici) : mettre Assoupi : endormi Sursauter : avoir des mouvements brusques, généralement causés par la peur ou la surprise Livrer (ici) : apporter Employer (ici) : utiliser

4. Troquer : échanger Perpétuel : continuel Une mutation (ici) : un changement

5. Un visionnaire (ici) : une personne qui est en avance sur son époque Une déambulation : une promenade, une balade Loufoque : bizarre, extravagant Plonger (ici) : mettre Un cinéaste : un réalisateur de films

6. Prolonger (ici) : continuer Reconstituer : recréer Le 104 : établissement culturel parisien Piquer (ici) : aller vers Tourner (ici) : filmer Dédier à (ici) : consacrer à Abriter (ici) : accueillir Une vedette (ici) : une célébrité

 

 

--------------------

 

 

7. Le faste : le luxe La cour : le lieu où habite un souverain ; le souverain et les personnes qui le fréquentent S’étonner : être surpris Un mécène (ici) : une personne ou une organisation qui aide financièrement un artiste ou un événement culturel Il se trouve (ici) : il existe Éblouir (ici) : impressionner Concevoir (ici) : fabriquer

  

 

--------------------

 

 

8. La locomotion : le déplacement Une innovation : une invention Aboutir à (ici) : avoir pour résultat Une prise en compte : le fait d'attacher de l'import_ance à quelque chose Croissant (ici) : de plus en plus import_ant Un exposant (ici) : une entreprise qui présente sa production Côtoyer (ici) : être proche de Demeurer (ici) : rester Incontournable : inévitable

 


Réalisation de la lettre d'information :

 

Florent Costes

Dominique Papin

 

www.aupresent.net

 


1. Excentrique Monsieur Tati

Le réalisateur de « Playtime » prend des vacances à la Cinémathèque française de Paris jusqu'au 2 août. L'occasion d'aller déplier les transats rue de Bercy pour faire une bonne cure de burlesque et de poésie.

 

2. De son vrai nom Tatischeff, Jacques Tati a filmé la modernité. Celle qui accompagna l'exode rural durant la deuxième moitié du 20ème siècle, celle que Boris Vian tourna en dérision dans sa chanson géniale « La Complainte du progrès » : « Des draps qui chauffent / Un pistolet à gaufres / Un avion pour deux / Et nous serons heureux ». 

 

« Un visage à la Prévert sur le corps de De Gaulle »

 

3. Mais avant de s'intéresser à l'embourgeoisement d'une certaine France d'après-guerre, Tati commence par le début : la vie à la campagne. Son premier long métrage sorti en 1949, « Jour de fête », conquiert un large public, charmé par ce cinéma sans dialogues, tout en bruitages et en mimiques subtiles. Dans ce film, le réalisateur endosse la tenue d'un facteur provincial dans un pays assoupi, qui sursaute lorsque celui qui livre le courrier sur sa bicyclette commence à employer des méthodes américaines...

 

4. Quelques années plus tard, Jacques Tati troque la casquette de postier pour le chapeau de Monsieur Hulot. Il emmène son personnage au bord de la mer, près de Saint-Nazaire (« Les Vacances de Monsieur Hulot », 1953), avant de l'exposer au monde urbain en perpétuelle mutation (« Mon oncle », 1958 ; « Playtime », 1967). C'est le triomphe.

Jacques Tati n'a réalisé que neufs films, mais l'œuvre est de poids et en a inspiré plus d'un : le réalisateur Olivier Assayas, l'architecte Jean Nouvel ou encore l'illustrateur Sempé, qui ont  participé à un entretien pour le catalogue de l'exposition.

 

5. Un visionnaire à la Cinémathèque

Déambulations loufoques, balades architecturales et projections multiples plongent le visiteur dans l'univers sonore et visuel du cinéaste. « Jacques Tati, deux temps, trois mouvements », organisé deux ans après le centenaire de sa naissance, s'adresse à tous : aux adultes, qui seront surpris par des raretés « tatiesques », et aux plus jeunes, loin d'être étrangers à ce monde filmé où tout va toujours plus vite !

 

Tati Trip de Paris à Sainte-Sévère sur Indre

6. Pour prolonger l'exposition, les visiteurs peuvent s'aventurer dans un « Tati Trip » parisien : spectacle au Théâtre de Chaillot, visite de la villa de « Mon oncle » (reconstituée en taille réelle) au 104... Et pour ceux qui ne souhaitent pas que le voyage s'arrête, il est toujours possible de piquer au  sud, direction Sainte-Sévère sur Indre (dans la région Centre). Jacques Tati y a tourné « Jour de fête ». Une maison dédiée au film a ouvert le 4 avril. Elle abrite un spectacle en Scénovision : 60 minutes pour revivre le tournage qui a transformé cette petite ville du centre de la France en « vedette de cinéma » !

Jacques Tati, deux temps, trois mouvements, jusqu'au 2 août 2009

La Cinémathèque française, 51 rue de Bercy, 75 012 Paris

Tél. + 33 (0)1 71 19 33 33

Tarifs : 8 € (plein tarif pour l'exposition), 6 € (plein tarif pour les projections)

www.cinematheque.fr

 

7. Fastes de cour et cérémonies royales 

« Fastes de cour et cérémonies royales » raconte à travers plus de 200 œuvres l'histoire du costume de cour en Europe du milieu du 17ème au début du 19ème siècle. Pour un tel événement qui met la couture au premier plan, on ne s'étonne pas que la maison Chanel en soit le mécène.

Révolution française oblige, il ne se trouve aujourd'hui plus un habit de cour en France. Le Château de Versailles a donc dû frapper à la porte de ses amis russes, suédois, portugais ou autrichiens, afin de rassembler des dizaines de trésors, tenues et bijoux destinés en leur temps à « éblouir pour s'imposer », selon l'expression_ de Karl Lagerfeld. Parmi les curiosités exposées : le costume de couronnement « à la française » du roi Gustave III de Suède, qui aurait été conçu en 37 jours par 40 ouvriers !

Jusqu'au 28 juin 2009

Château de Versailles

Tél. + 33 (0)1 30 83 78 00

www.chateauversailles.fr

 

Les 100 ans du Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace

8. 1909 : Premier Salon de la Locomotion Aérienne au Grand Palais de Paris. 2009 : 48ème Salon de l'Aéronautique et de l'Espace au Bourget. Un siècle d'innovation permanente, qui aboutit aujourd'hui à une prise en compte croissante du respect de l'environnement.

Le premier événement aéronautique mondial attend cette année plus de 2 000 exposants et au moins 150 000 visiteurs pour leur présenter ses stars de l'aviation civile et militaire. Des vedettes aériennes actuelles pour la plupart, qui côtoient des inventions mythiques du siècle dernier. Si ce salon demeure un rendez-vous d'affaires incontournable, il est aussi une grande fête populaire avec ses démonstrations de vols quotidiennes.

Du 19 au 21 juin 2009

Paris – Le Bourget

Tél. + 33 (0)826 465 265

www.salon-du-bourget.fr

 

-----------------------------

 

Le numéro de mai-juin 2009 de votre magazine est toujours disponible. Afin de connaître le sommaire complet de ce numéro, veuillez consulter la page suivante : www.aupresent.net

 

 

Pour vous abonner, ou connaître tous les points de distribution, consultez le site www.aupresent.net

Pour vous retirer de la newsletter, envoyez un message à desinscript_ion@aupresent.net

Au présent- BP 317 - 00131 Helsinki - Finlande


11/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour